Constituer un fonds d’urgence ou payer sa dette de carte de crédit? Quel est le meilleur choix?

Par 04/11/2020Finances

Environ 30% des Canadiens ne paient pas le solde de leur carte de crédit en entier à chaque mois. Pour aggraver les choses, seulement 64% des Canadiens ont suffisamment de fonds d’urgence pour couvrir le solde de leur carte de crédit pendant trois mois. Cela signifie que plus d’un tiers des adultes n’ont pas suffisamment d’économies pour les dépenses imprévues ou les urgences.

Ceci vous semble familier? Le manque de fonds d’urgence est devenu évident pendant la pandémie de coronavirus, lorsque plus de 2 millions de Canadiens ont été mis au chômage. Avec autant de Canadiens à un chèque de paie près de ne pas pouvoir payer leur loyer ou leur hypothèque, la question se pose : est-ce que plus de Canadiens auraient dû avoir un fonds d’urgence?

Et pour ceux qui ont des dettes, qu’est-ce qui passe en premier: mettre de l’argent dans votre fonds d’urgence ou rembourser une dette de carte de crédit?

Si vous n’avez pas de fonds d’urgence en prévision des jours sombres, est-il raisonnable d’utiliser des cartes de crédit ou une marge de crédit en cas d’urgence?

En vérité, la réponse n’est pas simple.

Redéfinir ce qu’est un fonds d’urgence

Tout le monde se doute facilement pourquoi il est nécessaire d’avoir un fonds d’urgence. En général, les experts recommandent d’avoir un minimum de 3 à 6 mois de frais de subsistance pour faire face à un imprévu majeur comme une perte d’emploi ou une maladie soudaine.

Mais, soyons réaliste, il faut beaucoup économiser pour avoir autant d’argent disponible. Pour quelqu’un qui a des remboursements de dettes élevés, économiser autant d’argent ne fait mathématiquement aucun sens, c’est pratiquement impossible.

La mathématique du fond d’urgence

Les dettes à intérêt élevé comme les cartes de crédit sont excessivement difficiles à rembourser, même avec des revenus stables. À un taux d’intérêt annuel de 19 à 21%, vous paierez environ 200$ d’intérêts par an pour chaque tranche de 1 000$ de solde reporté. Comme la dette moyenne sur carte de crédit est de près de 15 000 $, le coût de cette dette est de 3 000 $ par année. Quand on additionne ce coût à l’ensemble des frais de subsistance mensuels qui eux ne peuvent être reportés, le total est élevé. Que dire de multiplier ce total par six à titre de fonds d’urgence? Pour la grande majorité des Canadiens, c’est mission impossible.

Événement catastrophique vs dépense urgente

Plusieurs personnes vivent de chèque de paie en chèque de paie, à peine capables de faire les paiements minimums sur leurs cartes de crédit.

Dans ce genre de scénario, toute dépense imprévue d’une certaine importance peut être le grain de sable qui bloque l’engrenage.

Que ce soit une réparation automobile, des pneus neufs, des cadeaux pour Noël, une laveuse qui rend l’âme, une facture de vétérinaire. Pas de changements de vie significatifs, mais des situations financières auxquelles les gens sont confrontés tous les jours.

La mauvaise solution consiste à se tourner vers un prêt sur salaire ou autre prêt à intérêt élevé pour couvrir une dépense imprévue. En effet, emprunter avec un tel prêt (en anglais fast cash loan) est ce que font beaucoup de gens lorsqu’ils sont dans cette situation. C’est pourquoi près de 4 débiteurs insolvables sur 10 ont au moins un prêt sur salaire à leur bilan.

Contracter une dette avec ce genre de préteurs pour couvrir une dépense imprévue mais raisonnable est souvent la goutte qui fait déborder le vase à court ou moyen terme.

D’où l’importance d’avoir un « petit coussin ».

Créez un petit coussin tout en remboursant la dette

Même si vous avez des dettes, il est recommandé d’économiser de 500 $ à 1 500 $ à très brève échéance pour couvrir les petites dépenses imprévues qui vont surgir tôt ou tard.

Ce petit fonds de prévoyance est un filet de sécurité financière que vous pourrez utiliser pour de petites dépenses soudaines. Cela vous permettra notamment, outre de payer la dépense en question, d’éviter de vous endetter davantage.

Vous connaissez probablement la règle du 80-20 où 20% de l’effort produit 80% des résultats. Cette règle s’applique également lorsque l’on parle de la gestion de votre argent. Un coussin de sécurité de 1 000 $ pour les dépenses imprévues représente 20% du chemin vers votre fonds d’urgence complet. Ce montant peut vous empêcher de vous enfoncer davantage dans les créances douteuses.

Il est vrai que placer 1 000 $ dans un compte d’épargne sans intérêt pourrait vous faire économiser 200 $ si vous mettiez cet argent sur votre carte de crédit. Mais, dans ce cas-ci, ce que nous essayons d’éviter, c’est une dette toxique comme un prêt à intérêt élevé dont le taux annuel est souvent supérieur à 40 %. Même si vous n’avez pas recours à un prêt sur salaire et que vous avez de la place sur votre carte de crédit, augmenter votre solde est démotivant.

Avoir un coussin de sécurité réduit également le risque que vous manquiez un paiement sur votre dette de carte de crédit. Il n’y a rien de plus stressant que d’avoir à décider entre payer sa carte de crédit ou payer une réparation automobile. Avoir un petit montant mis de côté élimine le risque que vous ayez non seulement à gérer la facture supplémentaire, mais également les frais de retard sur votre carte de crédit.

Comment pouvez-vous financer votre compte d’urgence

  • Mettre de côté seulement 20 $ par semaine constituera un coussin de 1 000 $ en un an;
  • Mettez en place des dépôts mensuels automatisés dans votre compte d’épargne;
  • Si vous êtes payé aux deux semaines et qu’un mois donné vous avez une 3e paye, mettez-la de côté.
  • Si vous obtenez un remboursement d’impôt, mettez-en une partie de côté (et utilisez le reste pour rembourser vos dettes);
  • Vendez quelque chose. Nous avons tous beaucoup de choses, dont certaine que nous n’utilisons pas beaucoup. Vendez ce dont vous n’avez plus besoin.

Est-ce une bonne idée d’utiliser les cartes de crédit comme fonds d’urgence?

À moins qu’il s’agisse d’une situation exceptionnelle ou un cas de force majeure, il est toujours préférable de ne pas utiliser une carte de crédit ou une marge de crédit comme fonds d’urgence. Aussi pratiques soient-elles, il y a de nombreux dangers à utiliser les cartes de crédit pour les fonds d’urgence.

La raison : le coût élevé des intérêts composés. Le report de vos soldes d’un mois à l’autre entraîne davantage de paiements d’intérêts.

De plus, si vous traitez vos cartes comme une source de fonds disponibles, comme un guichet automatique, vous risquez de prendre l’habitude de simplement l’utiliser pour tout payer et ainsi augmenter le solde de votre dette.

Vous pouvez utiliser une carte de crédit pour payer les urgences à condition de payer la totalité du montant avant que les intérêts ne s’appliquent. Cela signifie le rembourser avant le début du prochain cycle de facturation.

En résumé

Comme nous l’avons mentionné, la réponse n’est pas aussi simple que de choisir entre rembourser la dette ou épargner en cas d’urgence. Vous avez besoin d’un équilibre entre l’épargne et le remboursement de la dette pour protège vos finances.

Si vous êtes confronté au dilemme du remboursement de la dette par rapport à un fonds d’urgence, les étapes recommandées seraient de:

  1. Créez un coussin pour les frais de subsistance imprévus, disons 500 $ à 1 500 $ tout en payant au moins le minimum sur toutes vos cartes de crédit;
  2. Affectez ensuite tout excédent au remboursement de la dette à intérêt le plus élevé;
  3. Une fois le solde de votre carte de crédit remboursé, commencez à constituer un fonds d’urgence pour les événements exceptionnels pouvant entraîner une perte de revenu;
  4. Une fois que vous avez 3 à 6 mois d’actifs liquides (comme dans un CELI), remboursez d’autres dettes de consommation comme votre prêt automobile ou une carte à taux d’intérêt moindre;
  5. Ensuite, épargnez davantage, remboursez votre prêt hypothécaire et investissez.

Chaque situation étant unique, le temps nécessaire à l’accomplissement des étapes ci-dessus et les économies de paiement d’intérêts en découlant varieront d’une personne à l’autre. Mais si vous voulez éviter les montagnes russes de l’endettement, vous avez besoin d’un plan qui se concentre à la fois sur la réduction de la dette et la disponibilité de fonds en cas d’imprévus.

Houle + Roy peut vous aider

Nous pouvons vous aider à régler la situation dans lequel vous vous trouvez. Contactez-nous aujourd’hui au numéro sans frais 1 844 403-3883 ou en ligne en remplissant le formulaire pour une consultation gratuite et confidentielle.

Depuis longtemps, chez Houle Roy, S.A., nous traitons nos clients avec dignité et respect, en leur recommandant des solutions d’allègement de la dette pratiques et adaptées à leur situation particulière.

Consultation gratuite